top of page

Handicap : Recruter sans discriminer

En cette semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, je vous propose un focus sur 5 points importants à considérer lorsque l’on parle handicap et recrutement.


  • Le handicap figure parmi les 20 critères discriminatoires interdits par la loi. Il est en effet interdit de discriminer un salarié à l’embauche en raison de son handicap ainsi que tout au long de la procédure de recrutement.


  • Lorsque vous diffusez une offre, il est interdit de la réserver uniquement aux personnes handicapées (dans le cadre de votre obligation d’emploi de 6% de Travailleurs handicapés par exemple) mais vous avez en revanche le droit d’accorder, à compétences égales, la priorité à la candidature d’une personne en situation de handicap. Si vous souhaitez afficher la mention «poste ouvert aux personnes handicapées » elle devra alors figurer sur toutes vos offres.


  • En tant que recruteur vous n’êtes pas autorisé à poser des questions sur l’état de santé du candidat (par exemple : « Quelle est la nature de votre handicap ? De quelle maladie souffrez-vous ? etc..). Cependant, si le candidat vous fait part de son handicap au cours de l’entretien, n’hésitez pas à lui demander si des aménagements spécifiques seraient à prévoir afin qu’il puisse réussir sa mission.


  • Lors de l’entretien vous ne pouvez que suggérer au candidat de vous fournir sa Reconnaissance de Travailleur Handicapé (RQTH). En effet, à ce stade du recrutement le candidat est en droit de refuser de vous la communiquer.


  • Enfin, comme pour tout recrutement, il est indispensable au préalable de procéder à une analyse du poste pour identifier les tâches, les activités, les compétences requises ainsi que les risques et les contraintes liées au poste. Cela vous aidera à anticiper les besoins éventuels du candidat.




47 vues
bottom of page